Qualité de l’éducation au Niger : expérimenter des pratiques innovantes

08 juin 2020

Le Niger vient de se doter d’une feuille de route pour améliorer le pilotage de la qualité de son éducation. Le développement du travail en autonomie des élèves est l’un des premiers chantiers de travail envisagé car les autorités souhaitent expérimenter des pratiques pédagogiques innovantes favorisant l'augmentation du temps d'apprentissage. Des démarches et outils seront notamment expérimentés dans des écoles normales d’instituteurs pour améliorer la pédagogie des classes pléthoriques et multigrades.

La feuille de route du Niger pour améliorer la qualité de l’éducation envisage une approche stratégique en trois axes. Le premier axe concerne le développement d’une recherche action sur le travail en autonomie des élèves. Le second axe est le développement d’un observatoire de la décentralisation, notamment pour identifier les difficultés au transfert de compétences aux communes en matière d’éducation et valoriser les pratiques innovantes du système éducatif à intégrer dans les formations. Le troisième axe consiste en un soutien à une coordination nationale d'appui au pilotage de la qualité pour œuvrer au décloisonnement des directions ministérielles et à une meilleure circulation de l’information.

La feuille de route a été élaborée par une équipe nationale de recherche avec le soutien de l’IIPE-UNESCO à partir d’un diagnostic pays du système de pilotage de la qualité de l’éducation et d’une série de consultations avec les acteurs nationaux. La mise en œuvre de cette feuille de route sera désormais appuyée aussi bien par l’IIPE-UNESCO que par les partenaires de l’éducation.