Le projet pour l’amélioration de la collecte et de l’analyse des données sur le financement de l’éducation s’achève avec des perspectives positives pour les pays bénéficiaires

01 avr 2016

Un projet pilote a été lancé en septembre 2013 à Montréal dans la perspective d’améliorer la collecte et l’analyse des données sur le financement de l’éducation. Pour sa mise en œuvre, l’Institut de Statistique de l’UNESCO (ISU) et l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO (IIPE – Paris et Pôle de Dakar) ont uni leur expertise pour développer des outils et des méthodes visant à aider les pays pour mieux retracer, compiler et analyser les données financières de l’éducation.

Rendu possible grâce à l’accompagnement financier du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), ce projet a porté sur 8 pays (dont 5 en Afrique et 3 en Asie) autour des comptes nationaux de l’éducation (CNE). Des travaux ont donc été menés pendant pratiquement trois ans dans chacun des pays, sur l’une et/ou l’autre des trois composantes clés des comptes nationaux d’éducation, à savoir les dépenses publiques d’éducation, les dépenses privées d’éducation et les financements extérieurs d’éducation. Ces travaux étant quasiment achevés, un séminaire international se déroulera du 4 au 8 avril à l’IIPE à Paris pour la présentation des résultats.

Le Zimbabwe et la Guinée, appuyés spécifiquement par le Pôle de Dakar sur la composante des dépenses publiques d’éducation, présenteront les outils, les méthodes et les résultats analytiques sur l’équité et l’efficience des dépenses publiques conduite dans ces deux pays. Par ailleurs, les 8 pays participants du projet vont envoyer leurs données à l’ISU afin de les publier au niveau international.

Le projet prendra définitivement fin en juin 2016 avec la diffusion des outils et des méthodes à travers un guide méthodologique des comptes nationaux d’éducation, en vue d’harmoniser la collecte et la production des statistiques financières de l’éducation au niveau international.

 

 

 

 

 

 

Séance de travail avec l’équipe nationale de la Guinée, l’IIPE Pôle de Dakar, mars 2016. @UNESCO/L.Marin