COVID-19 : quel sera le prix à payer pour l’éducation ?

31 mar 2020

Alors que le monde s'accorde à reconnaître l'ampleur et la gravité de la pandémie de COVID-19, la santé de la population mondiale est actuellement une priorité, devant l’éducation. Pour les écoliers et les étudiants, la pandémie représente une perte conséquente de temps d'apprentissage : elle aura donc des répercussions sur leur scolarité mais aussi potentiellement sur leur carrière dans les années à venir. Quelles prévisions peut-on alors faire quant à l’impact financier de cette crise sur l’éducation en général ?

Selon Blandine Ledoux et Koffi Segniagbeto, spécialistes de la question des coûts et du financement de l'éducation à l'IIPE-UNESCO, respectivement à Paris et à Dakar, la crise aura un impact important à deux niveaux : 

- la perte des dépenses engagées dans l’éducation aussi longtemps que durera la crise, ainsi que le coût supplémentaire qui en résultera ;

- la baisse attendue des financements futurs pour le secteur de l'éducation. 

Ils soulignent notamment que "les inégalités mondiales en matière d'accès à l'éducation vont s'accentuer et la crise mondiale des apprentissages sera exacerbée", ce qui perturbera les progrès vers l'Objectif de développement durable (ODD 4) visant un accès pour tous à une éducation de qualité.

Accéder à l'article