Appui à la politique rénovée de formation professionnelle en Mauritanie : l’accord cadre de partenariat signé

05 fév 2016

Le vendredi 22 janvier 2016 constitue une date symbolique pour l’Institut International de Planification de l’éducation et son Pôle de Dakar à travers sa Plateforme d’expertise en formation professionnelle (Pefop) avec la signature de l’accord-cadre de partenariat avec le ministère de l’Emploi de la Formation Professionnelle et des Technologies de l’Information et de la Communication (MEFPTIC).

C’est dans le bureau du Secrétaire général du Ministère, M. Baba Ould Boumeisse que le Coordonnateur du Pôle de Dakar, M. Guillaume Husson, et son hôte ont procédé à la signature de cet accord qui balise le développement du programme d’appui à l’opérationnalisation de la politique de formation professionnelle que l’équipe de la Pefop développera au cours des trois prochaines années en Mauritanie.

Les objectifs, les modalités de mise en œuvre, les engagements des parties ainsi que les mécanismes de pilotage, de suivi et d’évaluation de ce programme ont été définis et agréés. Les signataires ont exprimé leur satisfaction face à la concrétisation de cette première phase de collaboration entre les deux entités. Pour Guillaume Husson, « la formalisation de ce nouvel appui du Pôle de Dakar à l’État mauritanien dans la mise en œuvre de la politique de la formation professionnelle vient compléter l’éventail des  appuis réalisés depuis plusieurs années en Mauritanie dans le domaine de l’analyse et la planification du secteur de l’éducation et de la formation ».

De son côté, le Secrétaire général du MEFPTIC a souligné le dynamisme des échanges engagés entre son ministère et le Pôle de Dakar depuis la création de la Pefop en juin 2015 et son lancement officiel en novembre pour parvenir à un tel accord.

Il ne s’agit certes que de la première étape, mais comme le mentionne M. Naceur Chraiti, Chef de la Pefop, également présent lors de la signature, « la Mauritanie est le premier des quatre pays partenaires à signer l’Accord-cadre de partenariat et c’est très stimulant pour développer le programme avec l’ensemble des acteurs mauritaniens concernés. D’ailleurs, réunis en grand nombre et représentant les secteurs public et privé de la capitale et des régions intérieures, ces acteurs ont réfléchi, dans un cadre participatif (focus group) cinq jours durant (25-29 janvier 2016), sur l’identification et l’analyse des freins à l’opérationnalisation d’une formation professionnelle répondant aux besoins de l’économie et favorisant l’insertion des jeunes. Nous espérons que très vite la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina Faso vont suivre ce chemin ». Ces quatre pays sont concernés par l’appui direct à l’opérationnalisation des réformes de formation professionnelle. Parallèlement, un réseau plus large de pays et d’acteurs impliqués dans la mise en œuvre des politiques de formation professionnelle en Afrique est en construction et sera animé pour contribuer à la promotion et diffusion des meilleures pratiques.

De gauche à droite : Naceur Chraiti, Chef de la Pefop – IIPE-Pôle de Dakar, M. Baba Ould Boumeisse, Secrétaire général - MEFPTIC - Guillaume Husson, Coordonnateur - IIPE - Pôle de Dakar, - Erik Houinsou, expert en analyse institutionnelle – IIPE-Pôle de Dakar